Chirurgie pied diabétique en Tunisie

Pour se débarrasser des hémorroïdes, certaines personnes n’auront besoin que d’une bonne alimentation, d’un mode de vie sain et de certains médicaments en vente libre. D’autre part, d’autres personnes peuvent se tourner vers des interventions qui les réduisent ou les éliminent, comme l’utilisation d’un laser, qui peut être effectuée dans le cabinet de votre médecin.

Cependant, si les hémorroïdes sont grosses et très douloureuses ou saignent, seule la chirurgie en Tunisie peut être une meilleure option à long terme. C’est le cas de l’hémorroïdectomie ou la technique de Milligan et Morgan.

Quel est le prix de la chirurgie des hémorroïdes en Tunisie

chirurgie-hemmoroides-tunisieLe prix de la chirurgie des hémorroïdes en Tunisie peut varier d’un patient à l’autre. Le coût total de l’intervention variera selon le type de chirurgie qui sera pratiquée, les honoraires du chirurgien, etc.

Le traitement des hémorroïdes par hémorroïdectomie en Tunisie est considéré comme le moins cher en Afrique. Cependant, pour avoir un devis personnalisé, précis et détaillé, nous vous conseillons de nous contacter par téléphone au 00216 22 043 044.

  • Frais d’hébergement ;
  • Frais de la chambre d’hospitalisation et du bloc opératoire ;
  • Honoraires du chirurgien et de l’anesthésiste ;
  • Transport aéroport – clinique – hôtel ;
  • Soins infirmiers postopératoires durant votre séjour médical.

Quel est le coût exact de l’hémorroïdectomie en Tunisie ?

Nous vous invitons à remplir le formulaire ci-dessous. Notre équipe saura vous répondre dans les plus brefs délais.

Devis
Voulez-vous être contacté(e) par l'un de nos conseillers médicaux ?
À quelle heure ?
:

Qu’est-ce qu’une hémorroïdectomie ?

L’hémorroïdectomie est l’intervention chirurgicale pratiquée pour traiter les veines enflammées ou dilatées autour de l’anus. L’intervention est essentiellement basée sur l’ablation des hémorroïdes. Ces hémorroïdes peuvent être internes ou externes, et peuvent être asymptomatiques ainsi que provoquer des démangeaisons, des douleurs et une gêne pour le patient.

A quel moment l’hémorroïdectomie est-elle recommandée ? Votre médecin peut recommander une hémorroïdectomie dans les conditions suivantes :

  • Après échec d’un traitement pharmacologique ou endoscopique.
  • Si la crise hémorroïdaire est trop importante pour être prise en charge par un traitement médicamenteux ou par laparoscopie.

Comment se passe la préparation à la chirurgie des hémorroïdes ?

Avant la chirurgie hémorroïdes en Tunisie, la patiente doit informer le spécialiste en coloproctologie des médicaments qu’elle prend, de sa consommation d’alcool ou si elle est enceinte. En revanche, les jours précédant l’intervention, il peut être nécessaire de ne pas prendre de médicaments à effet anticoagulant, comme l’acide acétylsalicylique.

De plus, il est possible que si le patient a la grippe, de la fièvre, un rhume, de l’herpès ou d’autres maladies, la chirurgie soit reportée.

Comment se déroule la chirurgie des hémorroïdes ?

La chirurgie des hémorroïdes Tunisie, également appelée hémorroïdectomie, s’effectue sous anesthésie générale ou sous anesthésie régionale, selon la procédure spécifique. C’est une intervention qui peut être réalisée en hospitalisation ou en chirurgie ambulatoire.

Pendant l’intervention, le chirurgien insérera un écarteur dans votre anus après l’anesthésie. Cela lui permettra de voir les hémorroïdes. Les hémorroïdes sont ensuite éliminées par découpe ou agrafage. Les points sont placés à l’intérieur ou à l’extérieur. Ils sont généralement résorbables et n’ont pas besoin d’être retirés. A la fin de l’opération, un pansement sera placé sur les plaies.

Les types d’interventions d’hémorroïdectomie en Tunisie comprennent :

  • L’hémorroïdectomieexcisionnelle enlève le tissu hémorroïdaire en le coupant. Votre chirurgien peut choisir de laisser la plaie tissulaire ouverte (hémorroïdectomieexcisionnelleouverte) ou de la fermer avec des points de suture (hémorroïdectomieexcisionnelle fermée). La plupart des chirurgiens préfèrent la technique fermée.
  • L’hémorroïdectomie agrafée n’enlève qu’une partie des tissus hémorroïdaires. Les tissus hémorroïdaires restants sont remontés dans le canal anal et agrafés en place avec un dispositif d’agrafage spécial. Cette procédure a tendance à causer moins de douleurs postopératoires et a une période de récupération plus courte. Il n’est pas efficace pour les grosses hémorroïdes externes, et les hémorroïdes ont tendance à se reproduire plus souvent.

Comment se passent les soins après l’intervention ?

Normalement, le patient sort et peut rentrer chez lui le jour même de l’opération. La période postopératoire est généralement assez douloureuse et des médicaments seront administrés pour soulager la douleur.

En général, l’évolution après l’opération est très positive et dans quelques semaines le patient sera guéri. Il est important que vous adoptiez une alimentation saine et des habitudes d’exercice pour prévenir la formation de nouvelles hémorroïdes.

Quels sont les risques de la chirurgie des hémorroïdes ?

Comme dans toute intervention chirurgicale, il existe une série de risques associés qui, bien qu’ils soient très rares, il est important de les connaître au préalable : anesthésie, saignement, infection, atteinte du sphincter, etc.

Outre les risques préopératoires de la chirurgie des hémorroïdes, il existe également des complications postopératoires, qui, bien que là encore peu courantes, doivent être connues pour ne pas s’alarmer :

  • Incontinence fécale minimale : Après une intervention chirurgicale dans la région anale, il est courant de passer quelques jours avec une incontinence fécale et une diarrhée. Ce problème disparaît tout seul.
  • Difficultés à uriner dues à la douleur : Dans les jours suivant l’opération, le patient ressentira une douleur dans la zone opérée, qui peut être atténuée par des antalgiques, et pourra ressentir une gêne au moment d’uriner.
  • Resserrement de l’anus : Cela entraîne des difficultés à évacuer les selles pendant les premiers jours, car l’anus se réajuste après la dilatation pour la chirurgie.
  • Récurrence des hémorroïdes : après l’opération d’élimination des hémorroïdes, la récidive est très peu probable, car les veines hémorroïdaires touchées ont été retirées. La récidive se produit généralement parce que la première fois, toutes les veines n’ont pas été touchées, puis le problème s’est reproduit dans celles-ci. C’est pourquoi il est préférable d’avoir une alimentation équilibrée, riche en fibres et de boire beaucoup d’eau.

Y a-t-il une chirurgie alternative à l’hémorroïdectomie ?

Ces derniers temps, une autre technique d’élimination des hémorroïdes est apparue, consistant en une résection au laser. Cette méthode utilise, à la place du scalpel, le laser à diode et des fibres de transmission pour sectionner et retirer l’hémorroïde. Les avantages de cette méthode sont la précision du laser et le système moins douloureux avec moins de saignements, car aucune blessure ou point de suture n’est pratiqué dans le tissu anal.