Greffe de cheveux en Tunisie : tout savoir sur les techniques et leurs prix

greffe-cheveux-tunisieLa greffe de cheveux, également appelée transplantation capillaire, est une opération chirurgicale basée sur le déplacement de petits fragments de cuir chevelu et de leurs unités folliculaires (UF) d’une zone plus dense de la tête (principalement derrière la nuque) vers la zone plus ou moins clairsemée, qui peut être la ligne frontale ou la zone occipitale.

Parfois, notamment dans les cas où la zone donneuse de la nuque n’est pas suffisante, il est possible de prélever des unités folliculaires sur d’autres parties du corps (bras, épaules, poitrine) : dans ce cas, la greffe capillaire est dite ectopique.

Vous souhaitez faire une greffe de cheveux en Tunisie ? Zenmed vous invite alors à découvrir cette opération esthétique dédiée aux hommes et aux femmes.

Quel est le prix de la greffe de cheveux en Tunisie ?

Le prix d’une greffe de cheveux en Tunisie dépend de nombreux facteurs : avant tout, le nombre d’unités folliculaires à transplanter, le degré de calvitie du patient, et bien sûr, le résultat souhaité. Il n’est donc pas possible d’établir un prix a priori, car il varie d’un patient à l’autre.

D’une manière générale, on peut dire que le coût moyen d’une intervention de greffe de cheveux se situe entre 1700€ et 2200€ environ. Il convient de souligner que des tarifs proposés par notre agence de tourisme médical comprennent tous les frais liés au séjour en Tunisie.

  • Frais d’hébergement ;
  • Frais de la chambre d’hospitalisation et du bloc opératoire ;
  • Honoraires du chirurgien plasticien et du médecin anesthésiste ;
  • Transport en Tunisie ;
  • Soins infirmiers postopératoires durant votre séjour médical.

Vous souhaitez savoir davantage sur le tarif de la greffe de cheveux en Tunisie ?

Nous vous invitons à remplir le formulaire ci-dessous.  Notre équipe saura vous répondre dans les plus brefs délais.

Devis
Voulez-vous être contacté(e) par l'un de nos conseillers médicaux ?
À quelle heure ?
:

Quelles sont les techniques de greffe de cheveux les plus demandées ?

Durant les années 90, la greffe de cheveux n’était réalisée que par la technique FUT (Follicular Unit Transplantation), qui consistait à prélever une bande entière de cuir chevelu dans la nuque ; celle-ci était ensuite coupée plusieurs fois afin d’obtenir des follicules, pour être implantés dans les zones clairsemées. Cette technique implique une suture permanente au moyen de points de suture.

Aujourd’hui, grâce à la recherche médicale et à l’innovation technologique la greffe de cheveux se fait principalement par la technique FUE (Follicular Unit Extraction), qui donne un excellent résultat, sans cicatrices permanentes et à un coût très acceptable. La technique FUE extrait les follicules individuels du cuir chevelu. Les follicules sont nettoyés de tout résidu organique, puis greffés directement sur la zone touchée par la calvitie ou l’alopécie.

La technique DHI (Direct Hair Implantation) est notamment appliquée par les chirurgiens tunisiens. Cette greffe de cheveux permet d’effectuer simultanément l’extraction et l’implantation du nouveau follicule pileux, de sorte que les greffons restent moins longtemps à l’extérieur du corps. C’est le principal avantage et, par conséquent, la survie des follicules est plus grande et la récupération prend moins de temps. Ce processus très rapide est réalisé au moyen d’une instrumentation avancée appelée « implanteur », qui se présente sous la forme d’une aiguille creuse reliée à un cylindre et à un dispositif permettant de réaliser la greffe sur le cuir chevelu.

Période postopératoire d’une greffe de cheveux

Une greffe de cheveux réalisée selon la technique des micro-greffes dure généralement environ 4 heures. Bien que le degré d’alopécie dont souffre le patient et la taille de la zone à traiter soient les facteurs qui déterminent ce délai.

Ce n’est pas une chirurgie complexe, mais elle est un peu délicate. Elle exige une technique et une concentration totale. C’est un travail d’équipe dont le processus consiste à séparer, préparer et implanter chaque greffon « cheveu par cheveu ». C’est pourquoi chaque patient nécessite un niveau de travail différent.

Quelles sont les étapes à suivre après une greffe de cheveux ?

Durant les 2 premier jours suivant une greffe de cheveux en Tunisie, le traitement n’est pas compliqué, vous pouvez donc le faire vous-même sans difficulté.

Il est possible que pendant la première nuit, vous ressentiez une certaine gêne sur la zone donneuse, mais ce n’est pas douloureux.

Il peut y avoir un certain gonflement sur le front en raison de l’anesthésie. Cette réaction est normale, elle n’est donc pas importante.

Pendant ces jours, vous devez vous soigner avec une solution saline physiologique, selon les instructions de nos experts en greffe de cheveux, et éviter de vous laver les cheveux.

A partir du troisième jour, le cuir chevelu de la zone receveuse devient généralement rouge et se couvre d’une fine couche de croûtes.

Cela fait partie du processus naturel de guérison, car chaque microgreffe doit guérir. C’est donc un signe, qu’il progresse correctement.

Après combien de temps les cheveux greffés repoussent-ils ?

greffe-cheveux-tunisie-avant-apresLes jours qui suivent immédiatement une greffe capillaire réalisée en Tunisie sont très importants pour les cheveux nouvellement transplantés, et il est obligatoire de suivre le traitement postopératoire prescrit par le médecin. Pendant ces jours, le patient peut présenter un gonflement et de petits caillots de sang dans les zones de greffe. Mais, cela fait partie de l’évolution postopératoire normale.

Au cours de la troisième semaine environ après l’opération, vous remarquerez que les cheveux transplantés tombent, c’est tout à fait normal et il faut s’y attendre.

Au cours des semaines suivantes, vous pouvez commencer à remarquer les nouveaux cheveux qui poussent ; ils sont fins, mais s’épaississent au cours des semaines suivantes. Entre le huitième et le dixième mois, vous constaterez une nette accélération du processus de croissance, et c’est en moyenne un an après l’opération esthétique en Tunisie qu’il verra le résultat final.

Questions/réponses sur la greffe capillaire

Quand se faire greffer des cheveux ?

Le premier facteur à prendre en compte lors d’une greffe de cheveux est évidemment l’âge. En dessous de 30 ans, la greffe capillaire ne n’est pas recommandée, car la croissance naturelle des cheveux peut entraîner une repousse inégale là où les follicules pileux ont été enlevés.

Le deuxième facteur à prendre en compte est l’état du cuir chevelu. Ce dernier doit être sain et ne comporte pas de lésions.

Pourquoi une greffe de cheveux en Tunisie ?

Pourquoi tant d’Italiens décident-ils de réserver un billet d’avion et de faire appel à des médecins tunisiens plutôt qu’à leurs homologues « locaux » ? L’aspect le plus évident est certainement l’aspect économique. Aujourd’hui, aller se faire opérer en Tunisie signifie dépenser une somme moins importante qu’en France ou qu’ailleurs pour un nombre « variable » d’unités folliculaires, et pour un forfait qui comprend également l’hébergement et les visites touristiques.

Quelle est la durée d’une greffe de cheveux ?

La durée d’une greffe de cheveux dépend de l’étendue de la zone à traiter et du degré de densité à atteindre.

Pour les petites et moyennes surfaces à traiter, l’intervention peut également être réalisée en une seule séance d’une durée maximale de 4 heures, qui peut augmenter en fonction du nombre de bulbes capillaires à greffer et donc du niveau de « densité » à obtenir.

Est-il toujours nécessaire de se raser les cheveux avant une greffe capillaire ?

Il n’est pas toujours nécessaire de se raser la tête entière. Elle dépend du type de technique de greffe de cheveux pratiquée et du nombre de greffons nécessaires.

On préfére généralement couper les cheveux courts afin d’obtenir des greffons de la meilleure qualité possible. La partie qui doit être rasée est la zone donneuse, c’est-à-dire la zone où sont prélevées les unités folliculaires à transplanter.

Combien de temps dure la repousse des cheveux ?

Les cheveux transplantés qui repoussent au début peuvent tomber pendant les 3 à 6 semaines qui suivent l’intervention, ce qui est le cours naturel des choses.

La repousse proprement dite commence à partir du cinquième mois : les étapes peuvent varier d’une personne à l’autre, et les résultats définitifs seront visibles au bout de 12 à 18 mois.

Quelles sont les différences entre la technique DHI et FUE ?

En résumé, la technique DHI est une variante de la technique FUE (Follicular Unit Extraction). Comme nous l’avons déjà dit, le processus d’extraction des follicules un par un est très similaire, et la principale différence réside dans la méthode d’implantation dans la zone receveuse.

Les principales différences entre la technique FUE et la méthode DHI sont les suivantes :

  • Avec la technique DHI, la zone de greffe n’a pas besoin d’être rasée. Avec la technique FUE, la zone donneuse doit être rasée ainsi que la zone de greffe.
  • La méthode FUE est utilisée à la fois pour extraire et pour greffer les follicules, alors que la technique DHI ne concerne que l’étape finale de la greffe des follicules.
  • Dans la technique DHI, les follicules sont greffés immédiatement après l’extraction, tandis que dans la technique FUE, ils ne sont pas implantés directement après l’extraction, mais sont placés dans une zone de culture où les follicules pileux qui ne sont pas utiles sont éliminés.
  • Avec la technique DHI, un maximum de 3 000 follicules peut être implanté. En revanche, avec la FUE, il n’y a pas de limite au nombre d’unités folliculaires qui peuvent être greffées.
  • Enfin, en ce qui concerne les saignements, la technique DHI saigne un peu moins que la FUE.

Pendant ces jours, vous devez vous soigner avec une solution saline physiologique, selon les instructions de nos experts en greffe de cheveux, et éviter de vous laver les cheveux.

Quelles sont les probables complications ?

Les complications ne sont pratiquement jamais rencontrées lors d’une greffe de cheveux, mais il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’une intervention chirurgicale à part entière, qui doit toujours être réalisée par des chirurgiens spécialisés et expérimentés. Si elle est effectuée par des mains inexpérimentées, des complications graves et évidentes peuvent survenir, telles que des dommages à la zone donneuse, dus à un prélèvement excessif d’unités folliculaires, et/ou des cicatrices étendues ou localisées, en particulier dans le cas de la chirurgie FUT.

D’autres complications non chirurgicales peuvent concerner les attentes du patient : qu’elles soient réellement réalisables, compte tenu de l’âge du patient, de la disponibilité d’unités folliculaires dans la zone donneuse et de la taille de la zone chauve.

Il est également important de ne pas sous-estimer l’impact psychologique que ce type d’opération a sur le patient. En effet, l’objectif premier de la greffe de cheveux est précisément d’éviter tout bouleversement physique et mental, et de tenter de restaurer l’image originelle de soi, perdue au fil du temps avec la perte progressive des cheveux.