Sleeve gastrectomie en Tunisie : chirurgie de réduction de l’estomac

La sleeve gastrique, également appelée gastrectomie verticale, est une chirurgie bariatrique  pratiquée en Tunisie selon des normes médicales strictes. Cette intervention pour perdre du poids est généralement réalisée par laparoscopie, ce qui implique l’insertion de petits instruments par de multiples petites incisions dans la partie supérieure du ventre.

Au cours de la sleeve gastrectomie, environ 80 % de l’estomac est retiré, le laissant ainsi en forme de tube, de la taille et de la forme d’une banane.

Découvrez à travers cette page, les indications de cette chirurgie de l’obésité, son déroulement et son coût en Tunisie.

Combien coûte une sleeve gastrectomie en Tunisie ?

sleeve-gastrique-tunisieUne sleeve gastrique pratiquée en milieu exclusivement médical en Tunisie par des chirurgiens coûte entre 3750 et 3950 euros pour un séjour tout compris de 6 nuits et 7 jours entre l’opération et le temps de repos et de surveillance post-opératoire.

Il est possible d’allonger votre durée de séjour à l’hôtel si vous le souhaitez et vous faire accompagner pendant cette période avec la personne de votre choix (chambre séparée ou même chambre selon votre demande). Toutefois, cette option aura un impact sur le prix de votre sleeve gastrique en Tunisie.

  • Frais d’hébergement ;
  • Frais de la chambre d’hospitalisation et du bloc opératoire ;
  • Honoraires du chirurgien et du médecin anesthésiste ;
  • Transport avec chauffeur ;
  • Soins infirmiers postopératoires durant votre séjour médical.

Vous souhaitez obtenir le tarif exact de la sleeve gastrectomie en Tunisie ?

Nous vous invitons à remplir le formulaire ci-dessous.  Notre équipe saura vous répondre dans les plus brefs délais.

Devis
Voulez-vous être contacté(e) par l'un de nos conseillers médicaux ?
À quelle heure ?
:

Comment se déroule une sleeve gastrique ?

La sleeve gastrique est un acte médical très commun dans les cliniques en Tunisie. Les médecins le recommandent à certaines personnes qui n’ont d’autres solutions que la méthode chirurgicale.

C’est en tout cas devenu la procédure de perte de poids la plus populaire au cours de la dernière décennie. L’intervention est réalisée par laparoscopie, à l’aide de caméras et de minuscules incisions cutanées, où environ 75 % de l’estomac est coupé et retiré, laissant derrière lui un estomac de la taille d’une banane. Grâce à cet estomac plus petit, vous vous sentez rassasié et complètement satisfait même après avoir mangé une petite quantité de nourriture.

En outre, la partie de l’estomac qui produit l’hormone ghréline est enlevée. Cette hormone joue un rôle dans l’apparition de la sensation de faim. Après la sleeve gastrectomie en Tunisie, les niveaux de ghréline diminuent, et la sensation de faim se réduit très nettement.

Les patients sont extrêmement satisfaits de cette procédure. Ils vaquent à leurs occupations quotidiennes avec un estomac qui semble encore assez normal, bien que nettement plus petit.

Chez les diabétiques de type 2, on observe généralement une nette amélioration du métabolisme quelques jours seulement après l’opération, ce qui se traduit par une dose d’insuline ou un besoin d’antidiabétiques oraux moins importants.

Quelles sont les contre-indications d’une sleeve ?

Les médecins ne pourront pas effectuer de sleeve gastrectomie dans les cas de patients souffrant des pathologies suivantes :

  • États psychopathologiques instables
  • Boulimie nerveuse non traitée
  • Dépendance active à une substance
  • Mauvais état général
  • Absence d’indication – si l’obésité est causée par une maladie (par ex. hypothyroïdie, syndrome de Conn (hyperaldostéronisme primaire, PH), maladie de Cushing, phéochromocytome).

Détection des maladies concomitantes – avant l’opération : il est nécessaire de procéder à une anamnèse et à un diagnostic détaillé afin d’évaluer, entre autres, le risque opératoire et le succès ultérieur de l’opération. Les mesures diagnostiques à prendre pour évaluer un diabète sucré sont, entre autres, la glycémie à jeun et la mesure de l’HbA1c.

En outre, en raison du risque élevé de maladies concomitantes, il convient de détecter un syndrome d’apnée du sommeil, une hypoventilation (respiration insuffisante), une hypertension artérielle pulmonaire (pression sanguine élevée dans les vaisseaux pulmonaires), une maladie coronarienne (MC) et un cor pulmonaire (maladie cardiaque consécutive à une maladie pulmonaire).

Quelles sont les suites après une chirurgie de réduction de l’estomac en Tunisie ?

Dans les heures et jourssuivants l’opération, des contrôles sont effectués pour exclure toute complication et vérifier le fonctionnement du tractus gastro-intestinal.

chirurgie-reduction-estomac-prix-tunisieAprès l’intervention et l’accord du chirurgien pour quitter la clinique, les patients opérés doivent s’abstenir de voyager immédiatement et doivent séjourner à l’hôtel de sorte qu’une prise en charge optimale puisse être garantie rapidement. Une mobilisation prudente du patient doit être effectuée dès le premier jour postopératoire.

Le deuxième jour postopératoire, une gastrographie doit être effectuée afin de détecter d’éventuelles insuffisances ou sténoses. Il convient de mettre en place une alimentation lente et douce pendant plusieurs semaines.

Selon les médecins et les études effectuées, la fréquence des complications signalées varie de 3,4 à 16,2 % et sont souvent passagères ou traitées efficacement dans les jours qui suivent l’opération.

Sleeve gastrectomie : FAQ

Comment manger après une sleeve gastrectomie ?

Après quelques mois, les patients peuvent tolérer presque tout ce qu’ils apprécient normalement. Ils se sentent rassasiés après une petite quantité de nourriture, mais ne se sentent pas floués. Ils continuent à manger leurs plats préférés et à fréquenter leurs restaurants favoris. Comme il n’y a pas de réacheminement des intestins, la malabsorption des nutriments est minime. La perte de poids est aussi généralement plus importante avec la sleeve qu’avec l’anneau gastrique. C’est une excellente opération qui, lorsqu’elle est pratiquée sur les bons patients, peut donner des résultats fantastiques.

Quand peut-on pratiquer du sport après une gastroplastie longitudinale ?

Après une sleeve gastrectomie effectuée en Tunisie, l’activité physique est très importante pour le contrôle du poids à long terme. Lorsque vous choisissez votre exercice, n’oubliez pas que chaque personne a ses propres besoins, capacités et préférences. Ce qui est recommandé pour l’un peut ne pas être idéal pour un autre, ou vous pouvez simplement préférer une certaine activité. Il est donc essentiel de consulter votre chirurgien bariatrique et un entraîneur physique ou un physiothérapeute.

Dans la première phase, après l’opération, les activités doivent être surveillées pendant au moins 30 jours. Les marches progressives et les exercices spécifiques sont orientés au cas par cas. Normalement, après 40 jours, la majorité des activités peuvent être effectuées, sauf restrictions médicales.

Autre point important : ne vous laissez pas accommoder. Naturellement, peu après l’opération, les exercices doivent être légers à modérés et sous surveillance. Avec le temps et la répétition, votre performance dans cette activité s’améliore, de sorte que la tendance est de brûler moins de calories. Il est donc nécessaire d’augmenter progressivement l’intensité ou l’extension de l’exercice.

De toutes les manières, la pratique d’une activité physique améliore l’humeur, les performances sexuelles, la qualité du sommeil, la résistance immunitaire et la productivité à l’étude ou au travail, en plus d’augmenter les indices de HDL (bon cholestérol). Parallèlement, il réduit l’anxiété, le risque d’accidents coronariens mortels et la tension artérielle, ainsi que les taux de LDL (mauvais cholestérol), de triglycérides et de glycémie. Ce ne sont là que quelques-uns des nombreux avantages prouvés.

L’exercice doit commencer avant même la chirurgie bariatrique. Dans de nombreux cas, l’intervention ne peut être réalisée qu’après la perte de quelques kilos. Toutefois, le patient doit prendre en considération le type d’intervention chirurgicale qu’il va subir, son IMC (indice de masse corporelle, mesuré par le poids divisé par le carré de la taille) et les éventuelles restrictions médicales. En l’absence de contre-indications, les activités aquatiques sont recommandées, comme l’aquagym et la natation, car la surcharge est moindre (ce qui réduit le risque de blessures), et la marche.

Quelles activités sont indiquées à long terme ?

Cela dépend des objectifs de chacun. Les caractéristiques personnelles telles que le sexe, l’âge, la taille, le poids et la composition corporelle doivent également être prises en compte. En général, il est important d’avoir un plan qui comprend des exercices d’aérobic (marche, vélo, natation, aquagym), des étirements, des exercices de flexibilité et des exercices avec surcharge qui favorisent l’hypertrophie musculaire.

Pendant combien de temps dois-je pratiquer une activité physique ?

Pour toujours ! Même si vous obtenez le corps de vos rêves, l’entretien exige de la discipline et doit être permanent. Rester physiquement actif est une condition essentielle pour que toute personne puisse améliorer sa qualité de vie, qu’elle ait subi ou non une chirurgie bariatrique. Et il est bon de rappeler que personne, pas même les patients opérés, n’est à l’abri d’une prise de poids. Pour toutes ces raisons, engagez-vous dans un programme d’activités physiques. En plus de vous aider à lutter contre la « rouille », cela contribuera à rendre votre vie plus saine.

Combien de kilos peut-on perdre après une sleeve ?

La « période dorée » de la perte de poids correspond aux 12 à 14 premiers mois postopératoires, au cours desquels la grande majorité des patients post bypass perdent environ 30 à 35 % de leur poids total. Entre 18 et 24 mois, la perte de poids devient plus faible et à partir de cette période, elle se stabilise. Après la troisième année postopératoire, les différences de perte de poids avec le bypass gastrique seront plus évidentes.

Il n’est jamais inutile de rappeler que l’obésité elle-même est une maladie chronique et progressive, que les interventions chirurgicales sont d’excellentes formes de traitement et que le maintien à long terme d’un régime alimentaire équilibré et d’une activité physique sont des outils importants pour le succès à long terme de toute intervention, qu’elle soit clinique ou chirurgicale.

En tout cas et selon plusieurs études médicales dont les résultats sont concordants, au bout d’une année après l’acte chirurgical, le pourcentage de perte d’excès de poids, sont tout à fait satisfaisants, allant de 59 à 86%. Et sur les 2 ans, ils vont de 62 à 84%. Au bout de 5 ans, le taux était de 71,3%/ Seuls 54,4 % des patients ont atteint un niveau supérieur à 50 % (40).

Il est clair que les premiers résultats sont très bons (à 12 mois), mais le maintien de la perte de poids diminue après 24 mois et un pourcentage croissant de patients commence à montrer des signes de reprise de poids au fur et à mesure que la durée du suivi augmente, par exemple après 6 ans. ce type de patients doit opter pour un bypass gastrique au lieu d’une sleeve.